samedi 17 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 8

Vendredi 16 Mai / Samedi 17 Mai

View Larger Map
La journee de Vendredi a commence par un grand mystere.
Sur la note du petit dejeuner seul apparaissait le dejeuner de Loulou.
Je hele la serveuse dans un elan d'honnetete qui ne me ressemble pas, et la c'est le drame, point d'erreur, il existe des gens gentils. La serveuse avait decide de nous offrir le petit dejeuner. A Niagara j'aurais definitivement eu le souffle coupe plus d'une fois.
Rassurez vous la gentille serveuse fut recompensee de 40% de tip (la moyenne etant de 15 a 20%).
Arret rapide pour des souvenirs et nous prenions la route pour l'Ohio.

Pour comprendre la suite de l'histoire il faut savoir que depuis le depart j'ai un panaris au majeur de la main droite (affectioneusement surnomme Titi le Panari) que j'essayais de soigner a coup de creme antibiotique. Hier (vendredi 16 pour ceux qui ne suivent pas) un pharmacien m'a conseille un bain de doigt. Apres le dejeuner je mis ce plan machiavelique a execution, quand tout a coup c'est le drame. La douleur est tellement intense que je vois Cleveland sous les larmes et charge Loulou des photos et videos en attendant dans la voiture. De Cleveland aujourd'hui je ne me souviens que de la douleur se diffusant dans toute la main.
Nous reprenons notre route vers Detroit quand un hopital apparut sorti de nul part sur le bord de notre chemin. Resultat: petite visite aux urgences, consultation avec une gentille docteur qui accepta de ne pas m'operer pour cause de road-trip. Petite presciption et nous voila repartis pour Detroit.
Arrives a Detroit quelques heures plus tard et nos 2000 miles depasses, nous decouvrons horrifies une ville grandiose laissee a l'abandon. Imaginez. Vendredi soir, 20h. Tous les magasins laisses a l'abandon. Les rues desertes...Je comprends enfin Eminem (avec qui je partage ma journee d'anniversaire) et sa chanson Amityville,
"that's why we're crowned the murder capital still". On dine dans le seul restaurant ouvert et comme Marcel Proust allons nous coucher de bonne heure.
La nuit fut agitee, l'alarme du reveil de l'hotel retentissant non pas une fois mais 2, a 1h15 d'intervalle pour notre plus grand bonheur. Puis, reveil en sursaut, coup d'oeil au reveil, et la c'est le drame: 8h45 alors que notre petit dejeuner devait nous etre apporte (oui madame) entre 8h15 et 8h30. Ce que vous ne savez pas et que nous decouvrimes a nos depens a ce moment la, c'est que le reveil avait decide de vivre avec une heure d'avance. Sur ce Loulou m'implore de gratifier sa nuit d'une demie heure supplementaire. Second reveil de Loulou, douche, petit dejeuner dans la chambre (oui madame, merci madame) et nous voila parti a la recherche du centre ville de Detroit.
Pendant une demie heure nous nous sentimes des David Vincent, a la recherche d'un raccourci qu'il ne trouva jamais. Las, nous decidons de prendre la route a l'assaut du reste du Michigan (que nous quitterons dimanche soir).

View Larger Map
Nous commencons par la cote du lac St Clair. Quelques photos et c'est reparti mon panaris.
Ensuite, Nouille a droit a sa photo devant la capitole a Lansing.
Nous avons passe le reste de l'apres midi a continuer notre jeu des questions (et en apprendre beaucoup l'un sur l'autre) pour faire passer plus vite la route qui nous menait a Sleeping Bear National Lakeshore (sur le lac Michigan)
Quelques miles plus tard c'est enfin l'hotel avec le magnifique jacuzzi en forme de coeur, trop romantique.

Aucun commentaire: