lundi 26 mai 2008

Roadtrip #3 - La fin

Dimanche 25 nous nous sommes reveilles dans la tres belle ville de Columbus, Ohio.
Notre mission, si nous l'acceptions, etait de parcourir les 540 derniers miles (environ 870km) qui nous separaient de notre home, sweet home.

View Larger Map

Point de suspens ici: avant 20h nous retrouvions notre chez nous comme nous l'avions laisse le 9Mai.
Nous etions tellement impatients de rentrer que nous avons failli faire l'impasse sur le Capitol de Harrisburg, capitale du New Jersey. Nous sommes heureux que Harrisburg se soit en fait jete sur notre route car le capitole etait un des plus beaux que nous avons eu la chance de voir au jour d'aujourd'hui, et nous en avons pourtant vu deja beaucoup.
La route n'a cependant pas ete un long fleuve tranquille:
- nous avons decouverts que bien que la Pennsylvanie fasse partie des 10 etats les plus peuples des Etats-Unis, il faut faire attention quand on desire s'arreter et faire une pause, les aires de repos etant distantes de plus de 35 miles chacunes (plus de 55km)
- nous avons encore une fois pu realiser que le seul principe des peages etaient de creer des bouchons. Bien qu'aujourd'hui soit ferie aux USA (Memorial Day) nous avons passe quelques temps a vouloir passer plusieurs peages.
- je crois desormais que j'arrive a comprendre l'histoire du nuage radioactif de Tchernobyl qui s'arreta a nos frontieres. En effet sitot passe le panneau de bienvenue du New Jersey nous fumes acceuillis par une odeur pestillentielle de souffre. Dommage que nous ne fumes pas a pied car je suis quasiment sur que les molecules connaissent la frontiere entre la Pennsylvanie et le New Jersey et qu'elles nous attendaient bien sagement. Le New Jersey dans sa grande magnificience a aussi eu la bonne idee de mettre un peage a cet endroit. Je comprends aussi mieux pourquoi des sites comme IwantOufOfNJ.com existe ("Je veux quitter le NJ")
Le reste de la route s'est tres bien deroule et j'ai depose Puce a la maison avec tous les bagages.
Je suis alle rendre la voiture avec un dernier plein a plus de 4.15$ par gallon.
L'hotesse me demanda le mileage de retour, d'abord desinvoltement, puis plus formellement quand elle se mit a rentrer les chffres dans le systeme.
Elle: - Etes vous surs que le mileage de retour est de 18050?
Loulou : - Oui oui, sur et certain, 18050 miles.
Elle: - Non parce que on vous a donne la voiture a 11846 miles
Loulou: - Oui, c'est bien ca 6200 miles. Est-ce qu'il y a un probleme?
J'ai cru que ses yeux allaient tomber de ses orbites. Elle appela le manager pour lui demander ce qu'elle devait faire. Moi pendant ce temps je me demandais soudainement si j'avais bien pris l'option "Unlimited mileage". Ouf le manager changea juste le mileage de depart, ni vu ni connu. J'ai comme dans l'idee que ils ne doivent pas avoir beaucoup de personnes dans notre cas.

Notre 3e roadtrip est desormais fini. Qu'il est bon de retrouver son chez soi et ses habitudes. Ce matin nous avons meme eu droit a une parade en notre honneur.
Ce voyage fut un des plus courts en distance mais celui que j'ai personnellement le plus apprecie. Peut etre parce que c'est le dernier que nous avons fait. Peut etre aussi beaucoup parce que Puce nous a evite enormement de pressions que nous nous creions les annees precedentes en reservant cette fois tous les hotels a l'avance. Bien sur nous partions un peu moins a l'aventure mais savoir ou on dort chaque soir a aussi du bon.
Nous avons desormais vu les 48 etats continentaux americains et reflechissons desormais a quand nous irons voir les 2 restants : Alaska et Hawai.
Ne vous inquietez pas pour nous. Ce n'est pas parce que nous avons fini les grands roadtrips que nous n'en ferons plus. Je pense qu'une fois le premier roadtrip entrepris il est difficile de vivre sans, encore plus quand on les fait aux cotes de Puce.
Merci.

samedi 24 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 12


View Larger Map
Springfield ne ressemble pas du tout au coupe gorge qui nous avait ete decrit la veille par notre mendiant de luxe. Nous avons passe une nuit calme et paisible, sans cauchemars ni sirene. De plus notre voiture est toujours a sa place, intacte. Nous decidons de mettre le cap vers le capitole de Springfield. Sitot partis nous foncons directement dans un marathon contre le cancer du sein. Nous jouons aux touristes avec les forces de l'ordre et avons le droit d'emprunter le parcours du marathon en prenant au passage plusieurs participants sur le capot.
Avant
Springfield abrite en fait deux capitoles: un historique situe a cote du cabinet d'avocats d'Abraham Lincoln et un autre plus recent et fort beau.
Apres
Apres plusieurs tours et detours a eviter les coureurs sur notre route nous quittons enfin Springfield direction Indianapolis dans l'Indiana. Indianapolis est essentiellement connue pour ses 500 miles. Je rigole doucement quand je pense que tous ces coureurs au volant de leurs bolides vont partir d'Indianapolis pour finir a Indianapolis, quand demain avec Puce nous ferons 550 miles de Columbus (Ohio) vers New York. Je me demande qui paye toute l'essence qui coule a flots pendant la course. Heureusement dans l'Indiana l'essence repasse sous les 4$ au gallon (notre record personnel est de 4.099$ dans la banlieue de Chicago mais a Chicago meme les prix etaient de 4.25$ en moyenne). Si je vous parle de 500 miles c'est que nous avons bien failli etre coinces dans la parade et sommes passes a quelques metres du Speedway. Le reste de la route vers Columbus a ete plutot calme meme si nous avons eu des sueurs froides avec des pancartes sur le bord de la route comme une pub pour "Guns Save Life" (ie les armes a feu sauvent la vie). Apres l'Illinois et l'Indiana nous voila dans l'Ohio ce soir. Apres plus de 5000 miles (8000km) et plus de 100h de conduite nous avons hate de retrouver New York. Nous sommes agreablement surpris par Columbus, qui est au final une ville plus grande et plus belle que ce a quoi nous nous attendions. A l'acceuil de l'hotel nous avons ete accueillis par Barbie qui s'extasia sur notre carte bleue Chase en nous affirmant que on etait chanceux parce que les headquarter etaient juste derriere l'hotel et que c'est la-bas qu'elle depose ses cheques. Sur le coup je me sens vraiment chanceux parce que benoitement je pensais que Chase Manhattan Bank venait de Manhattan, New York. J'ai commence a avoir des doutes avec Puce quand Barbie nous affirma sure d'elle que notre chambre etait trop geniale parce que de notre etage on pouvait se rendre compte que la Terre est ronde. Curieux nous nous precipitons dans la chambre et admirons la vue de la chambre. Galilee avait donc bien raison, elle tourne! Dommage qu'il n'ait jamais eu acces a la technologie de notre chambre en son epoque sinon il aurait pu convaincre l'Eglise qu'il n'etait point heretique. Heureusement que Barbie nous avait prevenu, cette chambre est vraiment magique. Dire que j'ai failli croire que devant moi c'etait l'horizon et des montagnes, quelle epiphanie! Je continue mes revelations en decouvrant que des interrupteurs peuvent apporter de la lumiere a ma vie. Nouille a encore eu le droit devant un capitole pour finir la journee. Nous avons fini la soiree avec Puce par notre dernier restaurant du voyage: Latitude 41. Le restaurant etait excellent et le serveur charmant. Outre la fin du roadtrip on fetait aussi le fait que Puce allait potentiellement etre dans le pilote de l'emission Chicago Ink: trop modeste notre belle Puce a oublie de dire qu'elle s'etait fait filmer pendant sa sceance de tatouages. Je vis desormais avec une star, enfin 4 ;) Demain nous allons tenter de partir le plus tot possible pour retrouver notre chez nous. Comme tous les ans nous avons hate de rentrer mais aussi hate de repartir... Merci de nous avoir suivi

vendredi 23 mai 2008

Road Trip #3 - Jeudi 22 & Vendredi 23 Mai


View Larger Map

Ouuuuuhhhhhh! Honte a moi! Je n'ai pas eu le courage de faire le resume hier soir! Il faut dire que ma flegme vient du fait que je me sens deja sur la route du retour, et je fais donc moins de photos, de videos, et j'ai moins le courage de resumer une fois a l'hotel. Ma punition est donc de faire deux jours d'un coup, mais je laisse ainsi le tout dernier jour sur la route a Loulou (j'ai l'impression de jouer a 1-2-3 pigeon!).

Reprenons donc la ou nous en etions...

Nous avons commence notre journee a Minneapolis par inonder la salle de bain a cause de la porte de la douche qui n'etait pas super hermetique. Une etrange fontaine (que j'ai oublie de prendre en photo - deuxieme "ouuuuhhhh!") nous fait un instant penser que l'inondation etait peut-etre pire que prevue. La "fontaine" etait de l'eau coulant du plafond vers le sol, sur une hauteur d'environ 3-4 etages.

On visite un peu la ville que l'on trouve bien charmante, qui nous fait un peu penser a Chicago, avec du charme, du monde mais pas trop, bref, une des rares villes dans lesquelles on pourrait s'envisager vivre... Quelques photos du capitol dans la ville adjacente de St Paul.
Nous prenons la route vers Madison, capitale du Wisconsin. Loulou trouve des surnoms a mes chanteuses preferees du moment: Shannon Wright devient "ma copine la sorciere", Kimya Dawson "ma copine la folle", et Keren Ann "ma copine hippie bretonne"... Je comprends son point de vue, mais il ne reussira pas a m'en degouter!
Sur un vieil air de TLC (qui est l'abreviation de Tender Love & Care), Loulou philosophe sur le nom, le trouvant etre le parfait oppose de BTK (celebre tueur en serie du Kansas, se surnommant ainsi car il aimait Bind Torture & Kill), je manque de m'etouffer avec mon coca!

Nous visitons ensuite Madison, jolie ville au superbe capitol, mais qui ressemble beaucoup a celui du Minnesota!


Nous reprenons la route vers Chicago ou l'on va dormir. Mes chansons continuent de defiler. Il faut savoir qu'afin de varier, nous les passons par ordre alphabetique. L'annee derniere, nous avons commence par le A, et fini vers le S (si mes souvenirs sont bons). Cette annee, on a commence par le Z, et l'on remonte au fur et a mesure. Bref, hier apres-midi, on entend No Woman No Cry par Bob Marley, quand Loulou me dit "Je suis sur qu'apres, tu as une reprise pourrie de cette chanson!". Je m'offusque, nie, finis par essayer de le mettre en boite en lui disant que la seule que je dois avoir est celle des Fugees (un groupe qu'il aime bien), quand sortie de nulle part, une vieille reprise de je ne sais ou de Boney M. se fait entendre... Comme on dit ici, owned! bien eue!

On arrive a Chicago, aussi belle qu'il y a deux ans. On reussit a contourner un mini-marathon, et arrivons a notre hotel, qui aussi beau et historique soit-il, nous donne l'impression d'etre dans les couloirs de l'hotel de The Shining. On se fait livrer la fameuse deep dish pizza, specialite de la ville, et nous regalons avant une bonne nuit de sommeil.


View Larger Map

Une fois de plus, je me reveille bien avant Loulou et le reveil, fais des photos du lever du soleil sur le lac Michigan par la fenetre. On descend petit dejeuner. La, Loulou evite les oeufs Sardou (veridiques), et prend le risque de commander quelque chose dont nous n'avons jamais entendu parler: des flapsjacks. Heureusement pour lui, c'est la denomination du coin apparemment pour les pancakes! Le serveur ne dissimule meme pas un rire quand Loulou commande en plus un blueberry muffin, et finira meme par ne pas l'apporter ni le compter dans l'addition.


Nous partons ensuite marcher dans les parcs Grant et Millenium. Nous ne les avions pas visites la derniere fois. Le froid est tellement intense que je rentre a l'hotel pour me changer. Fini les debardeurs et les petites robes legeres! Ici, c'est un pantalon, et deux pulls! La Windy City est a la hauteur de sa reputation ce matin!


Pour le dejeuner, nous retrouvons la Signature Room, au 95th etage de la Hancock Tower. La vue est toujours aussi belle, et le repas tres bon.


Puis, visite chez Cotelac! J'attendais ca depuis longtemps, car j'ai toujours ete triste de ne pas pouvoir acheter leurs vetements depuis que j'avais quitte Rennes. En voyant les etoiles dans mes yeux, Loulou me demande pour combien je pense en avoir, et negocie un scandaleux deal pendant mon moment de faiblesse: 500$ chez Cotelac contre de l'argent au poker pour lui... je suis tellement eblouie par les modeles et couleurs des vetements que j'accepte... Je ressors 20 minutes et autant d'essayages plus tard, mon budget atteint en deux robes. J'apprends aussi qu'il existe un magasin a SoHo a NYC, ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour notre compte en banque.

Ensuite, on se dirige vers l'autre clou de ma journee: tatouages!!! Depuis plusieurs mois, j'avais les modeles et emplacements (avant bras droit et poignet gauche), et ils sont maintenant realite! Ce sont les numeros 12 et 13!



Nous quittons enfin la ville vers 17h et partons pour la capitale de l'Illinois, Springfield. Arrives la-bas, on se fait aborder par un homme en costume nous disant qu'il a besoin d'un dollar pour prendre le bus et ne pas marcher dans ce mauvais quartier. Avec Loulou, on se regarde, etonnes: Springfield est une minuscule ville residentielle on ne peut plus province, les quelques personnes dans la rue ont l'air plus qu'inoffensives... allez comprendre!

La suite demain!

mercredi 21 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 11


View Larger Map
Cette nuit nous avons fait d'horribles cauchemars. Avec Puce nous etions loins de tout, perdus en plein milieu du Nord Dakota. Je raconte mes reves affreux a Puce, elle me raconte les siens. Ouf, tout va mieux: nous ne sommes pas au milieu de nulle part, nous ne sommes pas dans le Nord Dakota, a moins que. Angoisse. Nous ouvrons les rideaux de notre suite (oui nous nous offrons des suites parce qu'on le vaut bien - meuh). Horreur, malheur, nous sommes bien a Bismarck, capitale du Nord Dakota. Nous filons voir le Capitole et decouvrons que Bismarck a fait le choix original de l'art contemporain. C'est la premiere fois que nous ne voyons point de toi dore ni de coupole. Dire que la veille nous avions ecoute sur XM Satellite Radio (Mr XM si vous nous lisez envoyez nous des sioux pour cette pube honteuse) des chansons des 40s pour nous mettre dans l'ambiance de Bismarck. Nous voila bien eus. Cette fois j'en suis sur: les moustiques lisent les blogs et ils n'ont pas aime que je parle d'eux il y a quelques jours. Aujourd'hui ou ne faisions que de l'interstate entre Bismarck et Minneapolis, tous les insectes volants s'etaient reunis avec pour seule mission de rendre notre parebrise inutilisable. Comme un navire a Pearl Harbor nous entendions les insectes exploser tels des kamikazes avec leurs chargements toxiques. Point de salut dans les essuis glasses: ils etaient rendus inutilisables des le debuts des hostilites. Nous foncames vers Fargo a l'aveugle, a la recherche de l'abri de la neige et de la poesie du desert du Nord Dakota comme expose par les freres Coen, et ne trouvames rien de tout cela. En lieu une ville normale avec ses stations essences, zones commerciales et fast food. Comme a Fort Alamo nous etions cernes par les insectes, sans issue. Un arret a l'atelier de reparation nous permettait de colmater les degats et repartir vers l'avant. Nous subirent les assauts volants pendant encore quelques miles et quand les insectes volants virent que leurs tentative ne nous ralentissaient pas ils contacterent la division chimique et nous dumes souffrir les attaques de putois puants. L'arme ultime dans la guerre psychologique contre l'armee Bzzz fut un chauffeur de poids-lourd, lourd: sitot depasse le chauffeur fou nous redepassait. Cette guerre psychologique dura bien une dizaine de depassements ou nous apprimes que le regulateur de vitesse est plus efficace que l'acceleration et que la gravite est ton ami quand tu veux aller vite. Nous arrivames finalement a Minneapolis dans le Minnesota sains et saufs, evitant les bouchons et decouvrant une ville grande et belle, interconnectee par de nombreux skyways (passages aeriens). Notre chambre d'hotel est encore une fois immense. Puce n'a cependant eu aucun mal a l'abandonner pour se rendre au plus grand Mall de tous les USA. Avec plus de 500 magasins nous avons trouve notre bonheur et sommes repartis heureux avec le dernier Wii Fit du magasin, de l'agglomeration, de l'etat, des USA, du monde. Vivement le retour! Comme ils disent dans le Nord Dakota, buh-bye!

mardi 20 mai 2008

Road Trip #3 - Mardi 20 Mai


View Larger Map

Quand nous sommes partis pour notre voyage, nous avions decide d'au moins aller a la frontiere du North Dakota, pour avoir vu chacun des 48 etats continentaux. Mais en lisant les guides, je me suis dit que l'on pourrait faire un detour de 12 heures de route pour aller voir le Theodore Roosevelt National Park, plus loin a l'Ouest.


Franchement, c'etait justifie! Les paysages etaient magnifiques, et ca nous a vraiment change des forets et bois que l'on traverse depuis plus d'une semaine! Au bout de ce troisieme road trip, je peux meme enfin dire que mes paysages preferes sont ceux presque desertiques, sans aucun signe de presence humaine a part la route que l'on parcourt, et dans un terrain suffisamment plat pour pouvoir voir a perte de vue.


Le parc etait superbe. On a fait le parc Nord puis un peu plus loin le parc Sud. On a vu des bisons et des prairies dogs a moins de 5 metres de notre nez. Les uns courant pour traverser la route et pousser des petits cris sur leurs pattes arrieres, les autres broutant placidement. Un peu plus loin les chevaux sauvages allaient libres au vent dans le splendide panorama.


Sur le chemin de Bismarck (capitale du North Dakota) nous avons franchi nos 4000 miles (6436km). Pour la seconde fois nous nous sommes rendus compte 1 mile trop tard du changement de millenaire, mais que celui qui n'a jamais peche nous jette le premier moustique sur le parebrise.

Ce soir, on va essayer de rester eloignes des piscines et jacuzzi qui ont occupe nos soirees ces trois derniers jours, afin d'eviter de ressembler a des pruneaux d'Agen a notre retour a New York.

A demain pour la suite!

PS: Ce post a ete ecrit a 4 mains.

Road Trip #3 - Quelques photos!

Petit coucou pour quelques images... Dans l'ordre:
- le livre de questions que l'on parcoure en ce moment
- les autres que l'on a deja fini ou pas encore commences
- les guides touristiques qui m'on aidee a preparer le road trip
- mon panaris qui ne cesse de grossir....

A vite pour le reste de nos aventures!






Roadtrip #3 - Episode 10

Lundi 19 Mai

View Larger Map

Debut de la semaine. Reveil a 9h...Oups 8h...Et oui a Ashland Wisconsin nous sommes en Central Time et non plus Eastern Time. Demain nous serons brievement en Mountain Time avant de retrouver le Central Time.
Notre journee fut longue et desertique.
Nous avons l'impression de faire la course avec le prix du gallon d'essence. Du cote de Detroit nous avons frole la barre des 4$ par gallon, dans le North Dakota les prix sont toujours autour de 3.65$ par gallon. Ce matin nous nous sommes retrouves nez a nozzle avec l'augmentation galopante. Dans une region a 3.85$ nous voyons une station affichant 3.77$. Nous foncons et pendant notre ravitaillement le prix sauta a 3.85$ aussi. Pfiou nous avons eu chaud!
Le reste de la route a ete tres calme, sous la pluie. Nous avons finalement termine notre quete des etats continentaux avec la collection aujourd'hui du Minnesota et du North Dakota.
Desormais il ne nous manque plus que l'Alaska et Hawai pour avoir mis un pied dans les 50 Etats Unis.
La route ayant ete calme voici quelques petites regles sur le roadtrip:
Regle 1: les moustiques iront tous terminer leur vie comme attires par le cri du cimetierre des elephants lorsque votre pare brise est propre et que vous venez de passer la derniere station essence avant de nombreux miles
Regle 2: C'est toujours une fois que votre pare brise aura ete longuement nettoye que la pluie s'abbatra sur vous et fera en 30s ce que vous avez passe 5minutes a faire minutieusement. Aussitot l'averse passee voir regle 1. Notez aussi qu'il ne pleuvera jamais quand votre parebrise est sale.
Regle 3: Plus l'etat est petit, plus les routes departementales sont grandes
Regle 4: C'est toujours une fois la derniere zone de depassement terminee qu'une voiture surgit de nulle part pour rouler 10mph plus lentement que la limitation de vitesse.
Regle 5: C'est toujours quand vous voulez depasser que la visibilite est la plus basse. Au contraire quand vous avez une visibilite a des miles a la ronde il n'y a personne a doubler.
Regle 6: Ou que vous ailliez il y aura toujours des pietons qui se pensent investis de la Force et tentent de stopper votre vehicule par une opposition de la main. A ne pas confondre avec les personnes cordiales qui vous saluent et vous remercient d'un geste de la main.
Regle 7: Toujours resister quand a un habitue de la regle 6 en face de toi tu auras. Appuyer sur l'accelerateur point tu ne feras ou en prison tu iras.

dimanche 18 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 9

Dimanche 18 Mai.

View Larger Map
Comme disait Zola, Jacuzzi!
Oui Jacuzzi les plombiers de Traverse City de sadisme. Pour pouvoir profiter du bain a bulles nous devions tourner trois robinets: Un pour l'eau chaude, un pour l'eau froide, un pour...nous cherchons encore. Apres avoir trouve la bonne temperature nous tentames de fermer les robinets, en vain. Les robinets tournaient sans fin et au moment ou nous crumes que nous allions perir noyes nous trouvames un petit interrupteur qui arreta le debit. Tel des Indiana Jones en herbe nous poussames un soupir de soulagement, le pire avait ete evite, pour le moment.
Au cour de la nuit je fus reveille par des mini chutes du Niagara. Le barrage du jacuzzi etait en train de ceder et j'etais le seul a pouvoir les interrompre. Furieusement je tournais tous les interrupteurs dans le noir, comme dans un jeu video dont je n'aurais pas la solution. Mes seuls indicateurs etaient le couinement des robinets et le debit de l'eau. Apres un combat acharne digne de Super Mario le plombier je pus enfin plonge dans des reves calmes.

La journee fut tres paisible, sans interstate ni beaucoup de compagnie sur les routes.
Nous allions de lacs en lacs, de dunes en dunes, empruntant de ci de la un pont pour enjamber des criques.
Les faits marquant de la journee furent la visite de Pictured Rock National Lakeshore et nos 3000 miles du voyage.
Nous avons aussi quitte le Michigan pour rejoindre le Wisconsin. Bientot notre quete des 48 etats continentaux va toucher a sa fin et nous sommes desormais sur le chemin du retour.

Ce soir nous profitons a nouveau d'un jacuzzi pour nous detendre: c'est bon les vacances.
A demain

samedi 17 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 8

Vendredi 16 Mai / Samedi 17 Mai

View Larger Map
La journee de Vendredi a commence par un grand mystere.
Sur la note du petit dejeuner seul apparaissait le dejeuner de Loulou.
Je hele la serveuse dans un elan d'honnetete qui ne me ressemble pas, et la c'est le drame, point d'erreur, il existe des gens gentils. La serveuse avait decide de nous offrir le petit dejeuner. A Niagara j'aurais definitivement eu le souffle coupe plus d'une fois.
Rassurez vous la gentille serveuse fut recompensee de 40% de tip (la moyenne etant de 15 a 20%).
Arret rapide pour des souvenirs et nous prenions la route pour l'Ohio.

Pour comprendre la suite de l'histoire il faut savoir que depuis le depart j'ai un panaris au majeur de la main droite (affectioneusement surnomme Titi le Panari) que j'essayais de soigner a coup de creme antibiotique. Hier (vendredi 16 pour ceux qui ne suivent pas) un pharmacien m'a conseille un bain de doigt. Apres le dejeuner je mis ce plan machiavelique a execution, quand tout a coup c'est le drame. La douleur est tellement intense que je vois Cleveland sous les larmes et charge Loulou des photos et videos en attendant dans la voiture. De Cleveland aujourd'hui je ne me souviens que de la douleur se diffusant dans toute la main.
Nous reprenons notre route vers Detroit quand un hopital apparut sorti de nul part sur le bord de notre chemin. Resultat: petite visite aux urgences, consultation avec une gentille docteur qui accepta de ne pas m'operer pour cause de road-trip. Petite presciption et nous voila repartis pour Detroit.
Arrives a Detroit quelques heures plus tard et nos 2000 miles depasses, nous decouvrons horrifies une ville grandiose laissee a l'abandon. Imaginez. Vendredi soir, 20h. Tous les magasins laisses a l'abandon. Les rues desertes...Je comprends enfin Eminem (avec qui je partage ma journee d'anniversaire) et sa chanson Amityville,
"that's why we're crowned the murder capital still". On dine dans le seul restaurant ouvert et comme Marcel Proust allons nous coucher de bonne heure.
La nuit fut agitee, l'alarme du reveil de l'hotel retentissant non pas une fois mais 2, a 1h15 d'intervalle pour notre plus grand bonheur. Puis, reveil en sursaut, coup d'oeil au reveil, et la c'est le drame: 8h45 alors que notre petit dejeuner devait nous etre apporte (oui madame) entre 8h15 et 8h30. Ce que vous ne savez pas et que nous decouvrimes a nos depens a ce moment la, c'est que le reveil avait decide de vivre avec une heure d'avance. Sur ce Loulou m'implore de gratifier sa nuit d'une demie heure supplementaire. Second reveil de Loulou, douche, petit dejeuner dans la chambre (oui madame, merci madame) et nous voila parti a la recherche du centre ville de Detroit.
Pendant une demie heure nous nous sentimes des David Vincent, a la recherche d'un raccourci qu'il ne trouva jamais. Las, nous decidons de prendre la route a l'assaut du reste du Michigan (que nous quitterons dimanche soir).

View Larger Map
Nous commencons par la cote du lac St Clair. Quelques photos et c'est reparti mon panaris.
Ensuite, Nouille a droit a sa photo devant la capitole a Lansing.
Nous avons passe le reste de l'apres midi a continuer notre jeu des questions (et en apprendre beaucoup l'un sur l'autre) pour faire passer plus vite la route qui nous menait a Sleeping Bear National Lakeshore (sur le lac Michigan)
Quelques miles plus tard c'est enfin l'hotel avec le magnifique jacuzzi en forme de coeur, trop romantique.

jeudi 15 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 7


View Larger Map

Hier Puce nous menait a Ben&Jerry's, aujourd'hui nous avons commence la journee par nous faire plaisir au baseball Hall of Fame de Cooperstown.
Le principe est de permettre aux generations futures de garder une trace des joueurs et histoires qui ont marque ce sport, une sorte de Pantheon du baseball.
Nous avons vu beaucoup d'endroits familiers, reconnus beaucoup de joueurs et tenues, decouverts d'autres.
Mes collegues etaient tous etonnes que nous des etrangers, nous fassions les quelques 200 miles pour visiter le temple de leur sport.
Je recommande a tous d'ecouter Abbott et Costello et leur fameux sketch "Who's on first" (pour tous les fans de Rain Man ca devrait rappeler des souvenirs).


Cooperstown derriere nous, nous avons fonce vers Ithaca et plus particulierement Taughannock falls state park. C'est toujours impressionant d'etre face a une cascade et Noodle a su apprecier.
Nous avons ensuite longe notre premier grand lac majeur en la presence du Lac Ontario. Les routes etaient encore plus desertes qu'a l'accoutumee a tel point qu'un state ranger a eu l'air tout surpris qu'on veuille visiter son aire. Nous en avons profite pour transformer la Noodle mobile en 4x4 et emprunter un petit terrain de terre jusqu'aux bords du lac.
La cascade et le lac n'etaient en fait que des preliminaires a notre destination finale de la journee, Niagara Falls. Si Ben&Jerry's est mon paradis sur terre, Niagara falls ne doit pas en etre loin pour Puce. Imaginez: Puce est d'habitude deja en admiration devant un filet d'eau, extatique devant une douche qui s'ecoule, perdue dans ses pensees devant une petite cascade comme Taughannock. J'ai du me munir d'une laisse pour empecher Puce de nous faire une nouvelle pub pour un gel douche.
Demain Puce va reaffronter Mere Nature avant de partir...on vous en dira plus

mercredi 14 mai 2008

Road Trip #3 - Mercredi 14 Mai


View Larger Map

Sacree journee que l'on vient de finir!

Tout d'abord, ce matin, de bonne heure et de bonne humeur, nous sommes alles finir notre petit tour de Montpelier, capitale du Vermont (pour ceux qui n'ont pas suivi). Puis, a quelques kilometres a peine, car oui, les distances la-bas sont aussi exprimees en kilometres o_O, nous sommes alles la ou notre dessert prefere est fabrique: l'usine Ben&Jerry's! Noodle et Loulou m'ont fait l'honneur de poser pour continuer dans la serie des photos les plus kitchouilles du monde!


Le tour etait tres sympa. Dans notre groupe, des Allemands, Anglais et Bostoniens. On a fait le plein de souvenirs, et c'etait la premiere fois du road trip seulement! Malheureusement, je n'ai en effet pas trouve mon bonheur jusqu'a present, et j'espere bien que c'etait la chance qui tournait ce matin!

Ensuite, nous sommes remontes vers le Nord, en passant par la jolie ville de Burlington, jusqu'a presque froler la frontiere Canadienne. La remontee sur les iles du Lac Champlain etait magnifique... Le temps etait superbe en plus!



Ensuite, passage de la frontiere entre le Vermont et New York, et par hasard, la chanson de Mims "This is why I'm hot" sur l'ipod, qui est notre devenu notre hymne regional a Loulou et moi depuis l'annee derniere. Puis, la redescente vers le Sud, pour enfin aller visiter la capitale de notre bel Etat de New York: Albany. La route se fait a travers le parc Adirondack. En voici un cliche comme je les aime:


Petit a petit, les montagnes se sont aplanies, les arbres rarefies, et boom, on s'est retrouve en plein milieu d'une des plus laides villes que j'ai vues de ma vie! Je pense qu'il s'agit surtout du contraste avec les jours d'avant, les si jolies villes rurales de Nouvelle-Angleterre, au milieu de paysages sublimes! On avait oublie qu'il y avait plus d'une couleur de peau aussi... et oui, croyez-moi sur parole, les hispaniques et african-americans ne courent pas les rues dans le New Hampshire! Albany fait ville pauvre qui veut faire imposante: les batiments gouvernementaux sont colossaux, mais tout le reste fait banlieue. Pour ne rien arranger, le capitole etait en travaux, et la place avait l'air d'etre le lieu prefere des dealers du coin... Nouille n'etait pas rassuree!


Mais heureusement, apres quelques embouteillages (on n'avait pas vu autant de voitures de puis que l'on a quitte Manhattan!), on a vite retrouve un beau paysage sur la route de Cooperstown. Nous y dormons ce soir.

Maintenant, quelques anecdotes:
- tous les hotels dans lesquels nous sommes alles ont internet sans fil, et ca n'etait pas le cas l'annee derniere encore!
- presque tous les hotels sont devenus non-fumeur, et ca n'etait pas le cas non plus l'annee derniere!
- la dame qui me vend de l'alcool dans le New Hampshire, a qui je tends mon passeport, qui me demande comme si j'etais la toute premiere personne rencontree dans sa vie qui pouvait lui repondre "so, you had to show your passport to come into the U.S.?" (donc vous avez eu besoin de montrer votre passeport pour venir aux Etats-Unis?) ".... euh..."
- cette meme dame m'a appris qu'il existait une vodka fabrique dans le Maine... je vous en donnerai des nouvelles...
- nous avons pu constater que Loulou et moi ne declenchons pas la chair de poule a la meme temperature... mes genes portugais/siciliens reagissent bien plus rapidement que ceux polonais de mon amour!
- pour finir, Loulou et moi profitons de toutes ces heures passees ensemble pour en apprendre un peu plus l'un sur l'autre grace au jeu des questions (on a trouve un bouquin genial)... et ca marche! les reponses qui reviennent souvent sont: Angelina Jolie, Hiroshima, son genou, l'Ecosse, quand on s'est marie, George W. Bush, la Suisse (pour Loulou); la Nouvelle-Zelande, Pocahontas, quand on est en road trip, Derek Jeter, me brosser les dents (pour moi). Et non, je ne vous donne pas les questions, c'est plus drole comme ca! Par contre, je peux vous dire qu'on est tombe d'accord sans concertation sur quelle personne que l'on connait on prendrait comme esclave pendant un mois!

La suite demain par Loulou (nous sommes pour l'alternance!).

Speciale dedicace a Gwen: j'espere que cette fois-ci c'etait suffisamment long pour que tu manges tout ton petit dejeuner en lisant ces mots, et non pas que ca soit fini apres une seule tartine!

mardi 13 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 5


View Larger Map
Pour ce 5e episode nous nous reveillons dans le New Hampshire, a
Gorham City.
Pas de signe du joker ou de Barman...Etrange.

La route est tres belle et pour la majorite deserte.
Qu'il est bon de rouler sur des routes seuls, avec le ciel et la nature pour temoin.
Dans le New Hampshire le temps semble filer differement. Sans regarder le calendrier on pourrait se croire en automne tellement les couleurs sont de feu.

En route vers Bretton Woods, je realise soudain que Puce n'a jamais du voir Detour Mortel avec Eliza Dushku. Apres de longues minutes sur un petit chemin de terre pretendument a double sens (la seule possibilite pour que ce soit double sens est qu'une voiture pousse l'autre) nous nous trouvons coinces par une barriere impossible a bouger. Si des cannibales avaient ete dans le coin
1. Personne ne nous aurait entendu crier
2. Nous serions au diner.
Meme le GPS ne voulait pas nous emmener a Bretton Woods, comme si une malediction pesait sur les lieux.
En arrivant une idee traverse l'esprit de Puce et ma boite cranienne.
Bretton Woods est en fait l'hotel dans Shining de Stephen King. Nous verifions dans le guide. Rate.
Bretton Woods est en fait connu pour la conference internationale de 1944 qui a fixe le systeme financier d'apres guerre en creant la Banque Mondiale et le Fonds Monetaire international. Le dollar a aussi ete elu comme monnaie internationale d'echange et le taux de l'or fixe a 35$ l'once (aujourd'hui un once d'or vaut plus de 800$)
Dans notre course du jour nous avons aussi passe nos premiers 1000 miles du voyage (1609km).
On est parti depuis peu de temps mais au final depuis si longtemps. Les miles nous permettent de nous rendre compte du chemin parcouru et du temps passe.
Concord, dans le New Hampshire, nous a offert notre premiere capitale, premier capitol de la journee.
A Windsor nous avons emprunte le plus grand pont couvert des USA. C'est toujours impressionnant a vivre.
Le reste de la route nous a mene tranquillement a Montpellier en passant par Berlin. Il y avait comme un petit parfum d'Europe dans l'air.
Comme Montpellier est la capitale du Vermont, Noodle a eu droit a une nouvelle photo et a fait sa star.
A demain pour de nouvelles aventures sucrees.

lundi 12 mai 2008

Road Trip #3 - Lundi 12 Mai

Petit coucou rapide pour un mini-resume et vous montrer l'itineraire fait aujourd'hui:


Nous avons passe la matinee dans le magnifique parc national d'Acadia. Je le conseille vraiment a tout le monde! Les points de vue sont a couper le souffle!


Ensuite, nous avons visite la ville de Bangor, rendue celebre par les livres de Stephen King. Precisons que le maitre de l'horreur y vit dans cette demeure a la grille tres... suggestive! Nouille etait un peu terrifiee comme vous pouvez le voir sur la photo.

Quand j'essaye d'expliquer ce qui me plait dans les road trips, je crois que l'element essentiel peut se resumer par cette photo:

Chacun trouve son bonheur quelque part, et moi, c'est sur ces petites routes sceniques avec Loulou.

Sinon, dans les anecdotes, j'attends la catastrophes a chaque instant... Ces 3 derniers jours, j'ai cumule les mini-accidents:
- reveil samedi matin avec une trace de coupure sur la joue, bien rouge, surement due a ma bague,
- bleu sous le pied en trebuchant sur l'entree de la chambre d'hotel samedi soir,
- cheville tordue en fixant le rideau du jacuzzi
Si rien ne m'arrive aujourd'hui, ce sera une premiere! Je tiens a preciser que je me suis remise de chaque incident assez rapidement.

Je dois aussi mentionner que sur les routes du Connecticut, entre deux eglises de l'Immaculee Conception, nous avons vu la Satan's Kingdom Road, la route du Royaume de Satan... ca ne s'invente pas!

Et enfin, un detail qui va surprendre tous ceux qui me connaissent, moi, l'inconditionnelle leve-tard, en road trip, je suis debout tous les matins avant le reveil de Loulou tant je suis impatiente de commencer la journee!

Ce soir, nous sommes arrives dans le New Hampshire. On vous raconte la suite demain!

dimanche 11 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 3

Aux portes de l'horreur.


View Larger Map
Comme tout bon film d'horreur, le debut de la journee se passe sans encombre: un grand ciel bleu, un reveil face a la mer, une petite brise bretonne...
Tout a coup de la cuisine nous parviennent les cris de desarroi du bagel.
Il appelle au secours.
Nous nous precipitons...il est trop tard. Le bagel git, coupe en deux sous la guillotine.
Nous quittons Plymouth effrayes.
Quand nous jetons un regard en arriere nous decouvrons que nous sommes poursuivis par un clone Homard.
Abrites a Boston nous semblons etre sains et saufs.
La ville est aussi belle que nous nous en souvenions. Verte, vibrante, vivante.
Les arbres en fleurs cachent cependant une dure realite.
Ici aussi les Bagel sont tortures dans d'atroces souffrances. Loin de la barbarie de Plymouth, nous assistons au decoupage d'un bagel a l'aide d'une scie. Mais ou s'arreteront-ils!!!
C'en est trop pour nos yeux et nous decidons de quitter la folie du Massachussets et nous abriter dans le Nord.
Avant de partir nous tentons desesperement de jeter une malediction sur Fenway Park (le stade des Red Sox) mais la horde de fans nous empeche au peril de leur vie.

Vaincu nous nous refugions dans la station service pour la premiere fois de notre voyage. Un plein nous coute 56$. Decidement l'horreur est partout, la ville a sombre dans la folie.

Le reste de la route est cependant plus accueillant.
Portsmouth ressemble a une charmante petite ville de Bretagne avec toutes ses ruelles et ses vieilles maisons.
Nous apercevons une maison en forme de gateau.
Portland et Kennebunk offrent une vue agitee sur la mer.
Ce soir nous dormons a Camden dans le Maine
J'espere qu'on va reussir a trouver le sommeil dans la patrie de Burger...Stephen King.
Le receptionniste avait l'air accueillant, mais ne le sont-ils pas tous avant que la nuit ne tombe?

A demain...peut etre...

samedi 10 mai 2008

Roadtrip #3 - Episode 2

Si vous vous etes couches haletants en vous demandant pourquoi nous n'avions droit que a ABC, je tiens a vous rassurer de suite : des la telecommande retrouvee nous avons pu jouir de toutes les chaines classiques. Ouf! View Larger Map
Apres une bonne nuit de sommeil et plusieurs expeditions dans le labyrinthe de l'hotel (note personnelle : quand je vide la voiture verifier que les portes sont fermees) nous voici en route vers New Haven, Connecticut. C'est une petite ville charmante, tres verdoyante et calme.
New Haven est connue pour accueillir la presitigieuse universite de Yale: l'ambiance y est studieuse et reposante et les batiments tres "cercle des poetes des poetes disparus".

Apres la visite de Yale et New Haven, nous avons mis le cap sur la petite ville de Torrington, a la recherche d'une statue que nous ne trouvames jamais..Tudu du, tudu du.*

Ni vu ni connu, nous nous sommes eclipses direction Litchfield, le ventre criant famine. Arrives dans cette petite bourgade nous avons fonce dans un petit restaurant repere au prealable par Puce. Dans ce cadre tres agreable nous avons deguste un excellent Burger et du Tilapia...Devinez qui a pris le Tilapia et qui a pris le Burger fameux.

Nous avons ensuite visite Hartford, vous savez la capitale du Connecticut. Qui dit capitale dit aussi Capitole et l'agent Noodle a eu droit a sa photo devant le toit dore. La derniere etape de notre journee nous a mene a Plymouth, petit mais costaud.Notre chambre a une vue sur la mer, et sur le Mayflower II.

Comme Rocky II, le Mayflower II a ete construit en suivant les plans de l'original, a partir d'une epave. Ce soir c'est Saaaaaaaatuuuuuurday Nighttttttt Live en direct de Plymouth... La suite au prochain episode

*a lire sur une air de David Vincent

Toutes les photos sont de Puce.