mardi 9 octobre 2007

It ain't over till it's over

Ce Yogisme (non rien a voir avec l'ours d'Hanna et Barbera) n'aura jamais ete aussi vrai que hier soir.
Jusqu'au dernier moment du dernier inning, Puce et moi meme esperions que "it ain't over".
Menes 6-1 dans le 4e inning par les Indians de Cleveland, les Yankees avaient encore 5 innings pour revenir au score.
Autant dire que la meilleure attaque de la saison reguliere avait encore toutes ses chances a ce moment, puisque marquer 3 points dans un inning est chose courante, dans les bons soirs.
Revenus a 6-4 dans le dernier inning et avec toujours 2 joueurs a batter, on se remet a penser a un de ces moments magiques donc les Yankees ont le secret.
Le dernier homme arrive, toujours 6-4...Jorge Posada a la batte, une balle qui vole, loin...If it's fair it's gone...
Ohhhh font les 55 000 Yankees
Ahhhhh font la poignee d'Indians qui ont compris que la balle etait faute.
Le pitch suivant finissait sa course dans le gant du catcher, achevant la course des Yankees dans ces playoffs 2007.

Ce qui m'a le plus frappe a ete cette difference entre la saison reguliere et les playoffs.
Pour rappel lors de la siason reguliere en 6 confrontations les Yankees avaient battus les Indians 6 fois dont 4 fois largement.
Rodriguez n'est pas le seul a blamer...Posada, Abreu et Jeter n'ont pas fait mieux que lui, eux qui etaient habitues a taper une balle sur 3...
Je n'arrive pas a comprendre comment une equipe qui vient de disputer 13 playoffs de suite peut s'effondrer comme ca en moins d'une semaine, et ce pour la 3e annee consecutive. La derniere fois, en 2004 les Yankees ont disparu contre les Red Sox aux portes des World Series...
Les Yankees ne se voient-ils pas trop beaux, trop tot?
Au vue de la premiere partie de saison ou ils etaient au fond du trou, combien de joueurs etaient juste heureux de disputer les playoffs?
Combien etaient contents de ne pas etre confrontes aux Angels de Anaheim, leur bete noire, lors du premier tour?
Combien se voyaient deja en decoudre avec les Red Sox?

Grace a Jean Philippe, Puce a decouvert le baseball cette annee et est devenue une vraie Yankees fan.
Moi j'y suis alle un petit peu a reculons. J'avais une image tres noire du baseball: des grands barbares payes des millions pour rater la balle, des spectateurs qui vont au stade juste pour boire et manger des hotdogs avaries, des regles complexes, un rythme lent et etrange. Au final en moins d'une semaine la passion de Puce a fait voler en eclats mes a-priori et j'ai vraiment apprecie suivre les Yankees tout au long de l'annee, dans les jours bons comme les moins bons, devant la tele ou au stade. On a passe 163 jours ensemble et je n'ai pas vu le temps filer.
Merci a tous pour la saison que vous nous avez fait vivre.

Comme dans Fever Pitch, c'est maintenant l'hiver.
Je n'ai meme pas trop envie de suivre le hockey ou le foot US.
J'attends juste la nouvelle saison et les 163 matchs, un peu plus si on est chanceux (et meilleurs cette fois).
En attendant il y a toujours le feuilleton de l'hiver: qui va partir, qui va rester, qui va arriver, Dallas chez les Yankees.
Rendez vous en 2008 pour l'Opening Day!
Photo de Puce

Aucun commentaire: