lundi 27 août 2007

La boulette

NEW YORK (AP) -- La police de New York (NYPD) a beaucoup de mal à avaler l'histoire que lui a servie l'un de ses policiers. Cet inspecteur chevronné de la brigade antiterroriste a ainsi affirmé qu'il avait été testé positif à la marijuana parce que sa femme lui avait concocté des boulettes de viande assaisonnées avec cette "épice".
"Ce n'est tout bonnement pas crédible", a dit jeudi Paul Browne, porte-parole du NYPD qui a licencié Anthony Chiofalo.
Ce dernier, qui était depuis 22 ans dans l'unité antiterroriste, avait été suspendu sans solde en 2005 après un test de dépistage de drogue qui a décelé des traces de marijuana dans son sang. Le policier a nié avoir jamais consommé de la drogue et a demandé à être entendu.
Au cours de l'enquête, son épouse a affirmé avoir secrètement remplacé l'origan par de la marijuana dans sa recette de boulettes dans l'espoir de l'obliger à quitter la police.
Les avocats du policier ont même fait passer un test au détecteur de mensonges à l'épouse et présenté le témoignage d'un toxicologue attestant que l'excuse de Chiofalo était recevable. En vain. Le préfet de police de New York, Raymond Kelly, a refusé de réintégrer le policier malgré la recommandation faite par un juge du tribunal administratif. AP
Ce qu'on peut donc retenir de cette affaire est que l'origan et la marijuana ont quasiment la meme saveur.
Alors ami drogue, je te conseille un petit tour rapide dans ta cuisine. Tu y decouvriras des drogues insoupconnees.
Avec une pincee de "sugar powder" tu t'offriras un sugar rush a faire palir d'envie Lindsay.
Pour le crack, vous pouvez toujours faire fondre un sucre dans la cuillere.

Aucun commentaire: