mercredi 25 juillet 2007

Love Machine

A Washington, la "Machine à compliments" vous remonte le moral
WASHINGTON - Après les "câlins gratuits", les compliments gratuits. Pour redonner le moral aux habitants de Washington, Tom Greaves, un artiste de 46 ans, a créé une "Machine à compliments" qu'il a installée sur une rue fréquentée de la capitale américaine.
Passant devant la machine, les badauds peuvent ainsi entendre une voix réconfortante leur dire: "vous avez de jolis yeux", ou "les gens sont attirés par votre énergie positive".
Cette machine atypique s'inscrit dans le cadre d'une exposition baptisée SitesProjectDC mise sur pied par une école d'art de Washington. Son créateur la compare aux équipes de football pour enfants aux Etats-Unis où "vainqueur ou perdant, tout le monde a un trophée".
Tom Greaves y a enregistré une centaine de compliments, dits au hasard par un lecteur MP3 iPod Nano par le biais d'un haut-parleur.
L'artiste modifie chaque soir les compliments, en rajoutant ou en supprimant selon son humeur. Le lecteur MP3 est retiré tous les soirs pour éviter qu'il ne soit volé.
La "Machine à compliments" fonctionne tous les jours de 10h00 à 19h00 jusqu'au 27 juillet. AP

Initiative tres interessante mais trop isolee malheureusement.
Pour une machine a compliments il y a des dizaines machines a insultes ou prise de tete : des Hommes!
Et dans la serie Machine a insultes je demande Chef Ramsay de Hell's Kitchen.
Phrase d'anthologie de cette saison pour le petit Eddie (atteint d'une maladie congenitale) : "Get the fuck off!"
Ma machine a insulte preferee est quand meme Red Forman de "That '70s show":
Red: Where the hell did this hole come from?
Hyde: I drilled a hole so I can get cable.
Red: If you don't cover that hole up, my foot is going to drill a hole in your ass!

Dumbass!!!

Aucun commentaire: