jeudi 22 mars 2007

Pas vraiment Yata!

Handicapé le jour, karatéka le soir

MONTPELLIER (AFP) - Un habitant de l'Hérault, qui se déclarait paraplégique pour toucher des allocations d'handicapé, faisait du karaté le soir et a été surpris sur un tatami en train de passer sa ceinture noire, a-t-on appris jeudi de source policière.
L'homme, âgé de 44 ans, a été mis en examen à Montpellier pour escroquerie. Depuis plusieurs mois, il se disait paraplégique et se déplaçait uniquement en fauteuil roulant, touchant 750 euros par mois d'allocations handicapé.
Sur dénonciation, les policiers étaient allés le voir dans son club de karaté et l'avaient filmé. Il se livrait à des combats et n'était pas vraiment débutant puisqu'il était en train de passer sa ceinture noire.
Les policiers, après avoir recueilli des témoignages auprès de ses partenaires du club, l'ont convoqué au commissariat où il s'est présenté en fauteuil roulant. Il a nié avoir menti, même après présentation des preuves et un examen médical qui n'a décelé aucun handicap, assurant se doper pour pratiquer le karaté ce qui lui permettait de se mettre debout malgré l'accident (réel) qui l'avait laissé, selon lui, handicapé.
C'est d'ailleurs en fauteuil roulant qu'il a demandé à être conduit devant le juge du parquet de Montpellier qui l'a mis en examen pour escroquerie.
Tss tss je vous ai entendu dans le fond dire que tous les sportifs etaient des drogues.
J'ai aussi entendu celui qui a dit tous dopes.
Enfin comme dirait l'autre "You've got balls", parce que dire a la police qui a les preuves et fait un examen medical que non vous etes bien handicape est ce que j'appelle un bald move.
A sa place j'aurais essaye aussi je pense...Apres tout ne dit-on pas que la justice est aveugle?

1 commentaire:

Jean-Philippe a dit…

Mais ca veut rien dire !

Moi je connais des cyclistes qui ...

Hum ...