mardi 6 mars 2007

Etude du Jour : Pas de dodo, pas de sexe!

NEW YORK (Reuters) - Plus de la moitié des Américaines manquent de sommeil, et particulièrement les femmes au foyer, ce qui nuit à leur alimentation ainsi qu'à leur vie sociale et sexuelle, révèle une étude publiée mardi.

Près de 70% des femmes interrogées disent avoir fréquemment des troubles du sommeil et elles sont seulement 60% à bien dormir plusieurs nuits par semaine, selon la Fondation nationale du sommeil (National Sleep Foundation, NSF).

Mais, si 72% des mères qui travaillent et 68% des célibataires sont susceptibles de souffrir d'insomnie, ce sont les mères au foyer qui sont les plus victimes.

Selon l'étude, intitulée Le sommeil aux Etats-Unis ("Sleep in America"), 74% des mères au foyer ont des insomnies plusieurs nuits par semaine et 59% disent se lever sans se sentir reposées.

"Les Américaines se battent pour supporter le manque de sommeil", souligne Kathryn Lee, de la NSF, dans un communiqué. "Le manque de sommeil des femmes affecte pratiquement tous les aspects de leur vie; elles arrivent en retard au travail, elles sont stressées, trop fatiguées pour avoir des rapports sexuels et n'ont que peu de temps à consacrer à leurs amis."

LE SOMMEIL, PREMIER SACRIFIÉ

L'étude montre que, pressée par le temps, une femme sur deux sacrifie en priorité le sommeil (52%) et l'exercice (48%). Quelque 39% des Américaines disent réduire le temps consacré à leurs amis et à la famille, 37% cesser de manger sainement. Elles sont 33% à renoncer à avoir des rapports sexuels avec leur partenaire quand elles sont prises par le temps.

"Chose intéressante, le travail est la dernière chose que les femmes disent sacrifier. Elles sont seulement 20% à mettre le travail de côté quand elles sont trop fatiguées ou qu'elles manquent de temps", dit Lee.

La plupart des femmes qui ne dorment pas assez le prennent avec le sourire mais 65% des Américaines ont recours à la caféine pour tenir.

Au lieu d'essayer de se coucher plus tôt, 87% des femmes interrogées disent regarder la télévision dans l'heure qui précède leur coucher et 37% ont d'autres activités.

"Les femmes essayent de trouver un compromis entre ce qui concourt à une bonne santé - l'alimentation, le sport et le sommeil - et leurs responsabilités", constate Lee. "Faire l'impasse sur des habitudes de vie saines pour avoir plus de temps n'est pas la solution. Au contraire, cela peut nuire à la performance et à la santé."

La NSF a interrogé 1.003 femmes âgées de 18 à 64 ans.

La Fondation recommande d'éviter les boissons contenant de la caféine et tout alcool dans les heures qui précède le coucher pour améliorer la qualité du sommeil et de finir chaque exercice ou entraînement au moins trois heures avant de se mettre au lit. Il est également conseiller de dormir dans une pièce fraîche, sombre et calme.

1 commentaire:

Jean-Philippe a dit…

"Il est également conseiller de dormir dans une pièce fraîche, sombre et calme...."

C'est tout NY ca ...